Arcangues
Publié le - 253 v. -

La saucisse halal : Un défi de taille

La charcuterie halal est un défi majeur à produire et à vendre. La viande de porc est interdite dans l'islam et la réglementation sur les aliments halal interdit l'utilisation de tout sang, organe ou partie gélatineuse du porc ; tous ces éléments doivent être retirés de la viande halal avant qu'elle ne puisse être consommée selon la loi islamique. Les méthodes de dépeçage halal sont conçues pour garantir que les saucisses halal ne contiennent aucun morceau de porc tel que la peau, les oreilles, les yeux, le museau ou les pieds.Toutefois, la saucisse halal doit également répondre aux mêmes normes de qualité que les saucisses ordinaires.

Le processus de dépeçage halal ne peut laisser de sang dans la viande et celle-ci doit être mélangée à des épices de haute qualité selon des recettes établies afin que la saucisse halal ait le même goût que tous les autres types de salami ou de bologne. Enfin, la saucisse halal doit obtenir une certification officielle avant de pouvoir être vendue sur les marchés. C'est là que de nombreux producteurs rencontrent leur plus grand défi, car il leur faut des années d'expérience à la fois dans la boucherie halal et dans la production alimentaire avant de pouvoir obtenir un certificat pour leurs produits. Les abattoirs halal ne se spécialisent généralement que dans un seul type d'animal : le bœuf ou la volaille, mais pas le porc, ce qui signifie que les carcasses de porc seront presque toujourshalal dans une saucisse halal. C'est la principale raison pour laquelle le salami et la mortadelle halal sont beaucoup plus chers que les saucisses ordinaires ; ils passent tous par des processus de boucherie halal, mais seule la saucisse halal est soumise à un processus de certification supplémentaire qui nécessite des années d'expérience pour être obtenu.